La Chaire de recherche du Canada sur l'?valuation des actions publiques ? l'?gard des jeunes et des populations vuln?rables
augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte imprimerBookmark and Share
Mesurer l'incommensurable : quels défis et quels rendements pour les investissements en capital humain dans les organisations gouvernementales?
Recherche de publications

Parcourir les publications
Thème
Autres thèmes

Auteurs
Autres auteurs

Date de publication
Autres dates
Date de publication: 2011
L’auteur propose une synthèse intégrative des recherches ayant traité de la formation professionnelle continue et de ses retombées sur la performance des organisations. Il s’appuie sur l’examen de 72 études publiées et sélectionnées en fonction de leur excellence et de leur pertinence. Après un bilan des enjeux et des déterminants de la formation continue dans les organisations, l’auteur synthétise les résultats empiriques démontrés. Alors que plusieurs décideurs considèrent la formation du capital humain comme une dépense compressible à gré, d’autres la considèrent comme un investissement rentable et incompressible pour éviter l’obsolescence des connaissances et des compétences. L’auteur rapporte que le capital humain constitue un « précieux » actif productif, générant un rendement allant de 8 à 15 %, tout en étant un actif « périssable », puisqu’il peut se déprécier à un taux de l’ordre de 5 % par an s’il n’est pas correctement entretenu par des formations continues et sur mesure.

Référence: LAMARI, Moktar (2011). « Mesurer l’incommensurable : quels défis et quels rendements pour les investissements en capital humain dans les organisations gouvernementales? », Télescope, vol. 17, no 3, p. 1-30.
Auteur(s) : Moktar Lamari