Logo ENAP
Connexion

6 févr. 2019 Intimidation et harcèlement dans le secteur de la construction : sortie du rapport coordonné par le professeur Éric Charest

Le volumineux rapport de recherche coordonné par Éric Charest intitulé « Intimidation et harcèlement dans le secteur de la construction : comprendre une réalité complexe afin de mieux intervenir » réalisé en 2017 pour le compte de la Commission de la construction du Québec (CCQ) est désormais disponible.

L’équipe de recherche composée de Éric Charest, Céline Chatigny (Université du Québec à Montréal), Marie Laberge (Université de Montréal) et Jessica Riel (Université du Québec en Outaouais) a réalisé la première grande recherche exhaustive sur le phénomène de l’intimidation et du harcèlement dans les métiers et le secteur de la construction afin de le cerner, l’expliquer et proposer des pistes de solution adaptées.

Une revue de littérature, des entrevues avec les premiers répondants de la CCQ auprès des victimes, une tournées des associations syndicales et patronales du secteur, des groupes de discussion avec travailleurs, mais aussi des employeurs, tant à Montréal qu’en région, et des sondages ont été utilisés aux fins de ce travail de longue haleine. Le but était de mieux comprendre les multiples formes que prend ce problème qui est de plus en plus dénoncé dans le secteur.

Il en ressort notamment que la problématique touche particulièrement certains groupes de travailleurs, dont les femmes et les apprentis, et qu’elle est complexe dans ses manifestations, ce qui augmente le niveau de difficulté des interventions pour la prévenir et y remédier.

Conséquemment, il est nécessaire de mieux l’expliquer afin que les acteurs du secteur puissent plus facilement en identifier les manifestations, et sensibiliser l’ensemble des parties prenantes, en premier lieu les associations syndicales et patronales, afin que tous travaillent à éliminer les situations de harcèlement et d’intimidation. Les auteurs soulignent cependant que le vrai changement doit s’opérer au niveau de la culture du secteur ce qui exige une plus grande concertation au sein de celui-ci en vue de l’adoption d’un plan sectoriel intégré.

Pour consulter le rapport